Pendant combien de temps le cbd reste-t-il dans les urines ?

Pendant combien de temps le cbd reste-t-il dans les urines ?

Que vous soyez un consommateur de CBD régulier ou occasionnel, vous vous êtes peut-être déjà posé les questions suivantes : Combien de temps le CBD reste-t-il dans mon organisme ? La consommation de CBD peut-elle induire un résultat positif à un test de dépistage du THC ? Autant de questions dont les réponses dépendent de différents facteurs importants à connaître. Pour vous aider à y voir plus clair, nous faisons le point dans la suite de cet article.

Qu’est-ce que le CBD ?

Le CBD, aussi connu sous le nom de cannabidiol, fait partie de la famille des cannabinoïdes. Cette molécule est extraite de la plante de cannabis et possèderait, selon certaines études scientifiques, des effets positifs sur l’organisme. 

A contrario du THC, la consommation de CBD n’engendre aucun effet psychotrope ni aucune addiction. Le cannabidiol peut être consommé sous différentes formes (huile sublinguale, e-liquide, fleurs de CBD, tisane, etc.). Il est disponible à la vente en France et sa consommation est entièrement légale dans l’hexagone.

CBD et THC : quelle différence ?

Le THC (tétrahydrocannabinol) est l’autre molécule extraite de la plante de chanvre. Elle est considérée comme une substance psychotrope par l’ONU. De ce fait, sa consommation et sa vente sont prohibées en France. 

Bien que le CBD et le THC soient toutes deux des molécules issues de la plante de chanvre, elles ne possèdent pas la même structure moléculaire et n’engendrent pas les mêmes effets sur l’organisme. 

Le THC provoque une sensation d’euphorie et un état de relaxation intense qui peuvent conduire à une addiction. A l’inverse, le CBD n’engendre aucune dépendance et reste encore aujourd’hui étudié par la science, afin de de confirmer certaines hypothèses sur ses potentiels bienfaits. 

Combien de temps le CBD reste-t-il dans l’organisme ?

Comme chaque molécule que nous ingérons, le CBD circule dans notre organisme avant d’être évacué par les urines en environ 24h. Une étude scientifique menée en 2016 par le Pacific Laboratories of Chatsworth tend à confirmer cette hypothèse. 

Toutefois, notez que ce processus peut prendre plus ou moins de temps, en fonction de différents critères de consommation du cannabis et de la condition physique du consommateur. De la même manière, l’absence de CBD dans les urines ne permet pas d’affirmer que l’organisme ne contient plus une once de CBD. 

En effet, il peut subsister des traces de CBD dans l’organisme jusqu’à près de 30 jours après la dernière consommation, en fonction notamment du dosage et de la fréquence d'absorption de cette molécule. Cette molécule est stockée par l’organisme dans certains tissus, comme la graisse, par exemple. C’est la raison pour laquelle le CBD peut toujours être détecté par un test salivaire ou un test capillaire, et ce, bien après les 24h premières heures et même à la suite d’un test urinaire négatif. 

>>Commandez un test salivaire jetable<<

Les différents facteurs impliqués dans l’élimination du CBD

L’élimination du CBD de l’organisme repose sur différents facteurs que nous allons vous présenter dans la suite de cet article. Ces caractéristiques peuvent varier d’une personne à l’autre, ce qui tend à jouer un rôle déterminant dans la durée nécessaire à la disparition des traces de CBD dans les urines. Parmi elles, on compte notamment : 

  • - Le métabolisme de la personne : la vitesse à laquelle le corps est capable d’éliminer les toxines joue un rôle majeur dans les résultats des tests urinaires ;

  • - L’âge du consommateur : plus le consommateur est jeune, plus la durée d’élimination peut être faible ;

  • - La fréquence de consommation et le niveau de dosage : selon une étude scientifique parue dans le magazine Pharmacology, Biochemistry and Behavior, les sujets ayant consommé de fortes doses de CBD pendant 6 semaines ne présentaient plus de trace de CBD au bout d’une semaine complète d’arrêt. A contrario, les consommateurs occasionnels et à très faibles doses peuvent voir la molécule disparaître de leur organisme en seulement 24h ;

  • - La pratique d’une activité sportive : le sport permet d'accélérer l’élimination des toxines et des graisses brûlées, ainsi que du cannabidiol que celles-ci peuvent contenir.

Combien de temps le THC reste-t-il dans l’organisme ?

Tout comme le CBD, le THC peut être détecté par des tests urinaires, salivaires ou par une analyse capillaire. Dans le cadre d’un test urinaire, le THC peut être détecté jusqu’à 2 mois après le début du sevrage. Toutefois, comme le CBD, cette durée peut varier en fonction du niveau de consommation et du profil du consommateur. 

En outre, le THC peut être détecté dans les urines d’un utilisateur occasionnel et à très faible dose jusqu’à environ 3 jours après la dernière phase de consommation. Les consommateurs réguliers peuvent, quant à eux, être testés positifs au THC jusqu’à 10 jours après le début de leur sevrage. Cette durée peut atteindre 60 jours et plus pour les utilisateurs les plus réguliers.

Pourquoi le THC est-il si long à disparaître de l’organisme ?

Comme nous l’avons mentionné auparavant, le THC se fixe sur certains tissus corporels, notamment la graisse. Dans l’attente de pouvoir l’éliminer avec ces tissus, l’organisme stocke donc le THC qui s’accumule avec le temps. Néanmoins, ce facteur dépend beaucoup de l’âge et du métabolisme de l’individu (c’est-à-dire de sa capacité à éliminer les graisses et les toxines de l’organisme) : plus celui-ci sera rapide, plus le THC sera facilement éliminé de l’organisme. 

Les tests de dépistages au THC

Il existe différents tests capables de dépister le THC. Ils sont généralement utilisés par la police ou par les professionnels de santé (laboratoires d’analyse, hôpitaux, centres de désintoxication). Sachez toutefois qu’il est également possible de vous en procurer un directement en cas de besoin.

>>Commandez un test salivaire THC jetable<<

Certains tests, par exemple, permetent de dépister le niveau de THC contenu dans l’organisme grâce à 3 paliers de détection :

  • - 1er palier : niveau faible (très peu de THC détecté dans les urines) ;

  • - 2e palier : niveau moyen (une certaine dose de THC est détectée) ;

  • - 3e palier : niveau élevé (une forte dose est détectée).

Ce type de test se présente sous la forme d’une bandelette urinaire qu’il est nécessaire de tremper dans de l’urine pour obtenir une réponse claire en quelques minutes seulement. 

Le saviez-vous ? Un test antidrogue a pour but de déceler la présence de THC dans l’organisme, puisque l'absorption de cette molécule est illégale dans l’hexagone. Le CBD, en revanche, ne sera pas détecté par ce type de test. 


Toutefois, il est important de garder à l’esprit que les produits à base de CBD contiennent souvent un taux résiduel de THC (inférieur à 0,2%). Ce facteur pourrait entraîner, dans certains cas, un résultat positif à un test de dépistage urinaire du THC. En outre, si vous consommez régulièrement du CBD, l’accumulation de cette molécule au sein de votre organisme pourrait également favoriser un test positif au dépistage salivaire ou urniaire du THC. 

Vous connaissez à présent le temps nécessaire à l’organisme pour évacuer le CBD. Nous espérons que ces quelques informations vous seront utiles !

All comments