Qu'est-ce que le THC ?

Qu'est-ce que le THC ?

Le chanvre, communément appelé cannabis, est une plante consommée par l’Homme depuis plus de 3 000 ans. Il faudra cependant attendre les années 1960 pour que soit découvert la présence de l’un des cannabinoïdes les plus actifs de cette plante : le TétraHydroCannabinol (THC).

Capable d’agir sur les récepteurs cellulaires du corps et du cerveau (appellés "récepteurs endocannabinoïdes") , ainsi que de modifier la façon dont ces cellules communiquent entre elles et se comportent, le THC garde beaucoup de mystères que nous allons tenter de vous dévoiler dans cet article.

THC ou tétrahydrocannabinol : quézako ?

THC, acronyme de tétrahydrocannabinol, est le terme employé pour parler du principal cannabinoïde psychoactif présent naturellement dans le cannabis.

THC : définition

Le tétrahydrocannabinol est la molécule responsable des effets psychoactifs principaux du cannabis. Il agit de la même façon que les cannabinoïdes que nous produisons naturellement dans notre corps, au sein de notre système endocannabinoïde. Cette molécule a par ailleurs été isolée et synthétisée seulement en 1964 par Raphaël Mechoulam.

Nos récepteurs cannabinoïdes se concentrent dans les parties de notre cerveau associée à la mémoire, à la réflexion, à la coordination, au plaisir et à la perception du temps.

En consommant du THC, celui-ci vient se fixer sur ces récepteurs pour les activer. De cette façon, il peut affecter l’ensemble de ces parties du cerveau. On retrouve cette molécule dans la résine sécrétée par la plante de chanvre, autour des fleurs de cannabis, mais pas seulement...

THC : effets sur le corps

Le THC a plusieurs effets sur le corps. Le premier est une sensation d’euphorie, puisqu’il vient stimuler les cellules du cerveau afin de relâcher de la dopamine, aussi appelée l’hormone du bonheur. De plus, il interfère avec l’information traitée par l’hippocampe, partie du cerveau qui permet de former de nouveaux souvenirs. Mais la liste ne s’arrête pas là : de la relaxation au soulagement de la douleur, le THC peut également être la cause de l’anxiété, de perte de mémoire ou de tachycardie, entre autres.

Il faut savoir que les effets du THC durent environ 2 heures et se manifestent après 10 minutes à 1 heure après l’ingestion (selon la méthode). De même, si vous vous demandez combien de temps le THC reste dans le sang, il faut savoir que la molécule reste présente et détectable bien plus longtemps. En effet, on peut encore retrouver des traces de THC dans le sang même après 30 jours.

THC : risques

Si le THC est considéré comme l’une des drogues illicites les plus consommées à travers le monde, c’est en partie car ses effets l’ont rendu populaire. Cependant, le THC peut impacter la santé mentale de ses usagers, en déclenchant notamment une rechute de symptômes schizophréniques, d’après le NIDA (National Institute on Drug Abuse).

Il peut aussi être responsable de l’affaiblissement des capacités motrices ou encore de la réduction de l’attention et de la concentration, suivant les profils d'utilisateurs. Par ailleurs, il peut causer des problèmes à long termes, chez les jeunes notamment, en impactant le développement de la mémoire et des facultés cérébrales. Le THC pourrait également avoir un lien avec la baisse de la fertilité chez certaines personnes.

Médecine et THC

Si le cannabis consommé à des fins médicales est utilisé depuis plus de 3 000 ans et autorisé actuellement dans certains pays d’Europe, il n’est toléré que dans certains pays pour un usage récréatif, comme aux Pays-Bas, en Espagne ou en Allemagne par exemple. Extrait du cannabis ou synthétisé, le THC n’est autorisé que dans le Sativex (un médicament pour soulager les symptômes des personnes souffrant de sclérose en plaques), en France.

Il est bon de savoir qu’on ne peut pas mourir d’une overdose de cannabis. En ingérer en trop grande quantité peut cependant conduire à des situations désagréables.

Les gouvernements ayant légalisé le cannabis médical ou récréatif ont désormais limité son taux à 10 mg par portion et ont ajouté une signalétique claire avec des packagings compliqué à ouvrir.

Concentration du THC dans le cannabis

En fonction de la variété de cannabis, de la méthode de culture et des compétences du cultivateur, les niveaux de THC varieront. De même, selon la température à laquelle il est consommé, le THC agira différemment (son point d’ébullition se situe à 157 °C).

En dessous de 0,2 %, la variété sera considérée comme du chanvre en France. Elle sera alors considérée comme légale à la culture et autorisée à l’utilisation dans l’industrie du textile, du bâtiment, des cosmétiques, de l’agro-alimentaire, de la santé, etc.

>>Voir nos produits CBD (avec 0.2% max de THC)<<

On retrouve une concentration très variable de THC dans le cannabis, allant de 10 à 15 % dans les fleurs, de 15 à 20 % dans la résine, et parfois de 70 à 90 % selon certaines extractions.

THC et CBD : quelles différences ?

THC et CBD ont un point commun, c’est qu’ils sont tous deux issus de la plante de chanvre. Ils sont donc tous les deux des cannabinoïdes qui agissent sur les récepteurs de l’organisme. Ils restent néanmoins différents sur bien des points.

Cannabis : une plante complexe

Produit complexe constitué de plusieurs centaines de molécules cannabinoïdes, toutes dotées de propriétés spécifiques, le cannabis est surtout connu pour l’une de ses substances active psychotrope : le tétrahydrocannabinol.

En effet, celui-ci est surtout consommé pour ses effets qui viennent modifier l’état de conscience du consommateur, ou, comme on dit, qui “fait planer”. En général, lorsque l’on parle d’une consommation récréative du cannabis, on fait référence à un produit riche en THC.

Il ne faut cependant pas confondre CBD et THC. Le cannabidiol est l’autre molécule la plus active du cannabis, mais elle ne remplit pas les mêmes objectifs. Bien qu’elle ait aussi un léger effet sédatif, elle vient limiter les propriétés du THC en calmant le système nerveux. En fonction du taux, le CBD vient retarder les effets du THC, tout en limitant les risques de bad trip. En somme, le CBD n’a ni effet psychotrope, ni effet secondaire négatif significatif.

CBD : vertus et bienfaits

La différence entre le CBD et le THC tient également aux conséquences que ces substances ont sur la santé.

Le THC est considéré comme une drogue psychoactive qui peut entraîner une légère dépendance, dans la majorité des pays, tandis que le CBD est légal dans la plupart des pays, sans effet psychoactif ni accoutumance. Il aurait par ailleurs des vertus thérapeutiques majeures et un potentiel énorme grâce à ses bienfaits anti-inflammatoires et antalgiques.

Le CBD est idéal pour lutter contre l’angoisse, l’anxiété et la dépression, mais permet aussi de calmer des symptômes physiques telles que des douleurs vives ou chroniques. De nombreuses études sont en cours pour déterminer le potentiel global du CBD.

>>Voir nos produits au CBD sur le shop Sixty8<<

THC et CBD : quid de la légalité

Les études scientifiques réalisées jusqu’à ce jour permettent de montrer que le CBD n’est pas toxique et ne crée pas de dépendance, contrairement au THC. C’est d’ailleurs pour cette raison que le premier n’est pas classé dans les substances réglementées, tant que le second fait partie de la liste des drogues illicites en France.

Le CBD est à ce titre autorisé à la vente si le produit ne dépasse pas un taux de 0,2 %. Les tests réalisés par les autorités routières sont d’ailleurs en lien avec ces autorisations puisqu’en France, les forces de l’ordre dispose de test THC sous plusieurs formes : test salivaire THC ou test urinaire THC. Des pays comme la Suisse sont plus en avance que la France concernant les tests puisqu’ils disposent de tests permettant de différencier les deux substances, ce qui rend l’usage de CBD encore plus ancré dans les mœurs là-bas.

>>Commander votre test salivaire THC pour vous tester<<

A lire également :