Qu'est ce que le CBG ?

Qu'est ce que le CBG ?

Parmi les 120 molécules présentes dans la plante de cannabis, le CBG est peut-être la plus mystérieuse de toutes. Encore peu répandu sur le marché, ce composant possède pourtant des propriétés médicinales particulièrement intéressantes à connaître. C’est pourquoi, dans cet article, nous vous proposons de découvrir ce qu’est le cannabigerol, ses principales différences avec le CBD, ses bienfaits sur l’organisme ainsi que les différentes manières de le consommer.

Tout ce qu’il faut savoir à propos du CBG 

Le cannabigerol est une molécule présente dans les diverses variétés de cannabis. Il a été découvert dans les années 1960 par le Pr Yechiel Gaoni et le Pr Raphaël Mechoulam, véritables pionniers dans la recherche sur les composants des plants de chanvre et leurs effets sur l’organisme.

Au même titre que le CBD, le CBG n’est pas une substance psychotrope, ce qui signifie que sa consommation n’entraîne aucune modification de l’état de conscience. La différence principale entre le CBD et le CBG réside dans le fait que le CBG est considéré comme une molécule mère. En d’autres termes, sa présence est essentielle à la biosynthèse des autres cannabinoïdes, comme le CBD, par exemple. 

Aujourd’hui, le CBG est un produit dérivé du cannabis largement plébiscité par les utilisateurs, notamment parce que ses effets thérapeutiques peuvent dépasser ceux du CBD, comme nous allons le découvrir dans la suite de cet article. 

>>Voir nos huiles au CBG<<

Comment le CBG est-il fabriqué ?

Comme toutes les plantes, le chanvre utilise la photosynthèse pour capter la lumière et la convertir en glucose, qui demeure sa principale source d’énergie. Ce processus permet également à la plante de lancer des mécanismes physiologiques complexes, notamment en utilisant la coenzyme acétyl-CoA. À la suite de nombreuses réactions chimiques, le chanvre obtient deux molécules nommées pyrophosphate de géranyle (GP) et acide olivétolique (OA). Le CBG n’est autre que le fruit de la réaction chimique qui intervient suite à la rencontre de ces deux molécules. 

CBD et CBG : quelles différences ?

Le CBD et le CBG sont deux composants bien différents l’un de l’autre. En effet, ces deux composants ne possèdent pas la même structure chimique ni le même taux de concentration. De ce fait, l’exploitation de la molécule mère dans le cadre du développement d’huile CBG, d’infusion ou de baume reste encore assez récente.

De plus, le CBD et le CBG n’ont pas les mêmes affinités en ce qui concerne les récepteurs cannabinoïdes présents dans le corps humain. Le CBG présente une affinité élevée pour les récepteurs de type CB1 et CB2, qui permettent de réguler certains processus organiques et hormonaux, comme le métabolisme, l’humeur, l’appétit, ou les réponses à la douleur et aux inflammations. Le CBD, quant à lui, présente une affinité plus faible pour les récepteurs cannabinoïdes en général. Ces critères expliquent donc pourquoi le CBG peut être plus efficace que le CBD dans le traitement des symptômes de certaines pathologies. 

Peut-on prendre du CBD et du CBG ensemble ?

Le CBD et le CBG peuvent tout à fait être consommés ensemble. Cette pratique est même recommandée pour obtenir un maximum de bienfaits de ces deux molécules. En outre, il est important de noter que le CBD est davantage reconnu pour ses propriétés en lien avec l’apaisement psychologique, tandis que le CBG est plus indiqué pour améliorer certains symptômes en lien avec les pathologies du corps.

>>Commandez notre Orange Bud CBG<<

Le CBG est-il plus fort que le CBD ?

Le CBG n’est pas plus fort que le CBD, il est simplement différent. À noter, en outre, que le CBG est considéré comme un cannabinoïde mineur, dans la mesure où sa teneur est généralement inférieure à 1%.

Comment consommer du CBG ?

Le CBG peut être consommé de différentes manières, notamment sous la forme de tisanes, de fleurs CBG ou d’huiles sublinguales. Dans tous les cas, veillez à bien conserver votre CBG dans un endroit sec et à température ambiante pour ne pas altérer ses caractéristiques et minimiser ses bienfaits.

Quels sont les bienfaits thérapeutiques du CBG ?

Selon certaines études scientifiques, le CBG offre de nombreux bienfaits thérapeutiques sur le corps humain.

Soulager les symptômes neurologiques grâce au CBG

En 2015, une étude publiée dans le “Journal of the American Society for Experimental NeuroTherapeutics” a mis en avant les effets du CBG sur les manifestations indésirables relatives à l’affection neurodégénérative de Huntington. Ces premiers résultats offrent un bon espoir d’avancée dans le cadre des traitements des symptômes d’autres maladies neurologiques, comme Parkinson ou Alzheimer, par exemple.

Utiliser le CBG pour calmer les processus inflammatoires

Le CBG possède des propriétés anti-inflammatoires non négligeables. De ce fait, il semble avoir un impact positif dans le traitement de certains symptômes liés au syndrome de l’intestin irritable, comme les colites, par exemple. C’est notamment ce qu’avance une étude scientifique réalisée en 2013.

Le CBG contre les douleurs persistantes

Les propriétés des composants analgésiques du CBG permettent de mettre en avant sa capacité à réduire certaines douleurs physiques liées à des pathologies articulaires, osseuses ou musculaires. La consommation de cannabis thérapeutique, et plus particulièrement de CBG, permettrait, en outre, de réduire quelques maux sans pour autant avoir à subir les effets secondaires de certaines solutions médicamenteuses.

Utiliser le CBG pour lutter contre des agents pathogènes résistants

Les principes actifs du CBG sont également connus pour renforcer le système de défenses immunitaires. Leur consommation peut donc permettre de lutter de manière efficace contre certains virus ou bactéries résistantes. En outre, vous pouvez tout à fait consommer du CBG pour prévenir l’apparition des maladies saisonnières, notamment à l’approche de l’hiver.

Attention : le CBG est encore sujet à des études cliniques poussées. Il n’a pas vocation à guérir, mais à soulager les maux liés à certaines pathologies. Son utilisation ne doit, en aucun cas, se substituer à un traitement médicamenteux sans l’avis d’un médecin.



Nous espérons que ces quelques informations vous permettront de mieux comprendre ce qu’est le CBG et ses divers bienfaits sur l’organisme !

A lire également :

All comments